Traitement de la parodontite

Le traitement de la parodontite est plus complexe qu’un traitement de la gingivite. Il demande une bonne coopération avec le patient, car les suivis sont plus rigoureux. On voit les patients à tous les 3 mois. Le traitement inclut le détartrage supra et sous-gingival, le nettoyage, le surfaçage radiculaire manuel, le curetage des poches, la désinfection avec des produits pharmaceutiques et le laser, la gingivoplastie ainsi que la gingivectomie.

Dans des cas d’infection réfractaire, les antibiotiques sont rajoutés. Pour certains cas de récession gingivale ou de manque de gencive attachée, on pourra procéder à des greffes allogéniques, autogènes libres (GAL) ou greffe de tissu conjonctif (GTC). En cas de défaut osseux profond, on pourra procéder aux greffes d’os par une RTG (régénération tissulaire guidée) et/ou par d’autres techniques dont le PRF (plaquettes riches en fibrine). Ces dernières favorisent la formation tissulaire et une meilleure guérison.

Les cas de maladie parodontale négligée mènent aux récessions multiples, aux déchaussements, à la sensibilité et à la mobilité des dents, à des déformations des arcades dentaires, à des abcès parodontaux et la perte totale des dents.

Un examen aux 6 mois avec des soins de prévention est suggéré à tous les patients afin de prévenir les problèmes parodontaux.

Mieux vaut prévenir que guérir!