Dentisterie générale

Dentisterie générale

Dentisterie générale

Aujourd’hui, la médecine dentaire générale est pratiquée par des chirurgiens-dentistes. 

La santé buccodentaire est primordiale et souvent elle révèle l’état de santé générale d’un individu. Point d’entrée dans l’organisme pour de nombreux microbes, certaines bactéries pathogènes peuvent causer des dommages dans le parodonte et peuvent se propager directement dans la circulation sanguine et causer des infections. L’influence de la santé buccodentaire sur la santé générale d’un individu est non négligeable.

Les maladies bucco-dentaires tels que les caries dentaires, les pulpites, les abcès endo ou parodontaux etc. nuisent à la santé générale des patients. Certaines maladies peuvent avoir aussi un impact négatif  important sur l’aspect psychologique et social du patient. Notons, la mauvaise haleine (voir la parodontite), la perte des dents, les prothèses inadéquates ou instables, les défauts d’élocution causés par la perte des dents, le chevauchement dentaire, les  anomalies de l’occlusion, les dents ayant des anomalies de couleur, de la forme, etc. De nos jours, le bien paraître est important pour maintenir une bonne estime de soi. Un sourire en santé prédispose à avoir un impact positif sur votre entourage.     

On vous invite à consulter nos dentistes généralistes pour prévenir les maladies bucco-dentaires ou de les dépister dans les phases débutantes avant qu’elle ne deviennent plus avancées. Car mieux vaut prévenir que guérir.

Dentisterie générale

Prévention

Dentisterie générale 1

L’hygiène bucco-dentaire, c’est l’art de prendre soin des dents, de la gencive et de la langue ! C’est votre meilleur allié afin de garder la bouche en santé.

Que ce soit pour des examens cliniques de rappel, des examens radiologiques, des traitements de détartrage et polissage ou d’obturation de caries, la dentisterie générale offre tous les services nécessaires pour prévenir les maladies bucco-dentaires, pour conserver des dents saines et un beau sourire tout au long de la vie.

Le dentifrice, la brosse à dents manuelle ou électrique, la soie dentaire, les brossettes en forme de sapin (Proxabrush, Go-between), et le passe-fil sont les outils qui aident à garder les dents propres et en santé.

Pour une bonne hygiène dentaire, on recommande de brosser les dents deux fois par jour : le matin et le soir avant le coucher. Le brossage des dents détruit la plaque et prévient la formation du tartre supra-gingival et sous-gingival, ce qui à son tour pourrait provoquer la gingivite, la parodontite et les caries.

Pour ce faire, il est important d’éliminer le reste des produits alimentaires pour déloger la plaque dentaire qui se forme naturellement et en permanence à la surface de la dent. On prendra aussi un soin particulier à la surface de la langue où des cellules épithéliales mortes peuvent se former et contribuer à créer de l’halitose ou ce que l’on nomme communément la mauvaise haleine. Il est conseillé d’utiliser un gratte-langue afin de déloger ces vieilles cellules et bactéries.

Il est important de consulter un dentiste une fois par 6 mois pour un dépistage précoce des caries et des malocclusions dentaires. La fréquence des soins d’hygiène dépendra principalement de la qualité d’hygiène dentaire individuelle et de la prédisposition de l’organisme à former naturellement le tartre. Certains individus peuvent accumuler le tartre plus rapidement que d’autres. Ils sont plus à risque de développer la maladie parodontale. Les patients atteints de maladie parodontale sont suivis aux 3 mois.

En bas âge les dents sont encore mal minéralisées suite à une croissance rapide de l’organisme. Pour mieux alimenter les dents et combler leurs besoins en minéraux, on fait l’application du fluor.

Les creux naturels des dents portent le nom de puits et fissures. Les caries ont tendance à s’installer à ces endroits. Cela rend vulnérables les dents permanentes fraîchement éruptées. Le traitement suggéré est le scellement des puits et fissures (SPF) qui prévient la carie à 90%.

Dentisterie générale

Dentisterie opératoire

Dentisterie générale 2

La Dentisterie opératoire ou de restauration est un art de réparer les dents endommagées par la carie, un traumatisme, l’érosion, l’attrition, l’abfraction, le grincement des dents ou l’usure excessive.

La carie dentaire est une maladie infectieuse.

La carie est causée par les sucres présents dans les aliments et l’action des bactéries qui se trouvent dans la bouche. Ces bactéries concentrées dans la plaque dentaire détruisent graduellement l’émail et, par la suite, la dentine de la dent.

L’attrition correspond à une usure dentaire et à une perte de l’émail à la suite de grincements anormaux et répétés des dents (ou bruxisme) ou à des pressions trop importantes sur les dents. Il s’agit d’un broiement et d’un écrasement dû à une action répétée ou à un choc traumatique violent.

L’érosion dentaire est le résultat de l’action directe des acides alimentaires ou gastriques. L’érosion est irréversible et entraine des dommages permanents à la structure de l’émail des dents. La surface de l’émail ramollit rapidement et devient ensuite très vulnérable à l’usure par le brossage ou la mastication.

Certains individus grincent les dents la nuit quand l’organisme est en repos et qu’il n’y a aucun contrôle de la part du système nerveux central. La force développée est énorme. Cette force détruit les dents par une abrasion sévère. Généralement, les traitements des dents touchées sont faits avec du composite, soit, des incrustations en porcelaine, des obturations métalliques en or ou en amalgame.

Dentisterie générale

Dentisterie esthétique

Dentisterie générale 3

La dentisterie esthétique a le but de réparer les imperfections, les anomalies de la structure ou de la couleur des dents.

Par exemple, on aimerait bien corriger l’aspect d’une dent légèrement fêlée, remplir un diastème (un espace entre les dents), changer la forme ou la couleur d’une ou des plusieurs dents malformées (fluorose, ostéogenèse imparfaite, dents de tétracycline) ou rendre plus droites certaines dents. La dentisterie esthétique permet de faire ces corrections en employant divers moyens. La pose de facettes en porcelaine en est un. La facette prévoit une taille conservatrice de la surface buccale de la dent en préservant les tissus sains.

Les facettes peuvent être faites en composite ou en porcelaine. En composite, la facette est faite directement à la chaise. La couleur des dents inesthétiques peut aussi être changée à l’aide de méthodes de blanchiment.

Il y a des contre-indications aux facettes comme des restaurations extensives en composite, l’occlusion trop profonde, etc. Dans ces cas, on pourra vous proposer des couronnes complètes en céramique. Le traitement est plus complexe comme moyen car, il prévoit une taille circonférentielle de la dent. En revanche, la dent sera recouverte par un cap de céramique durable.

Dentisterie générale

Extractions des dents

Dentisterie générale 4

La décision d’extraire une dent vient suite à l’analyse rigoureuse et le rejet de toutes les possibilités de la sauver. Il y a plusieurs causes qui rendent impossible tout traitement de la dent pour la sauver: la carie extensive, les fractures coronaires ou des racines, l’abcès périapical considérable, l’abcès parodontal, une mobilité importante des dents etc.

 Les dents de la dentition primaire ne nécessite pas un remplacement suite à l’extraction. Les dents “de sagesse” ne sont pas à remplacer non plus. Tandis que dans la majorité des cas d’extraction, les dents perdues nécessitent un remplacement, car l’arcade dentaire devient asymétrique et moins résistante aux forces masticatoires. Les dents adjacentes commencent à se déplacer et perdent leur support osseux. De plus,  l’efficacité masticatoire diminue considérablement. Souvent suite à la perte des dents antérieures l’enjeu esthétique devient aussi important. 

Pour remplacer les dents manquantes plusieurs options sont analysées: les implants, les ponts ou les prothèses. La pose des implants est un traitement qui demande plus de conditions favorables. Une des conditions capitale est la présence du volume osseux. 

Suite à l’extraction d’une dent, une perte osseuse verticale et horizontale de 40 à 50% se produit. En effet, la racine de la dent maintient le tissu osseux en place. Les racines des dents naturelles sont incrustées dans la mâchoire fournissant une base stable qui leur permet de fonctionner correctement. Lors d’une extraction ou perte d’une dent, l’os de cette région n’est plus stimulé par les racines lors de la mastication. En conséquence,  celui-ci commence à se détériorer et à fondre. Dans le cas de la perte de la dentition, cela accélère considérablement la résorption de la base osseuse du maxillaire et de la mandibule. 

La condition impérative pour poser un implant d’une hauteur et d’un diamètre adéquat est d’avoir une quantité d’os suffisante.

Pour cela, nous avons souvent besoin de rajouter de l’os par une greffe osseuse. Le résultat est meilleur si on conserve le niveau osseux pendant l’extraction. On combine dans un rendez-vous l’extraction avec la greffe de comblement osseux alvéolaire. Le moment d’extraction de la dent est un excellent moment pour la greffe afin d’éviter la perte du volume osseux.

Pour remplacer une ou plusieures dernières dents de l’arcade inférieure, il n’y a pas de possibilité de faire un pont mais plutôt une prothèse partielle amovible.  On appelle ces cas “ la selle édentée libre”. Donc, la prothèse amovible conventionnelle avec des selles libres va se reposer au distal sur la gencive et va manquer de stabilité. En même temps, ce type de prothèse favorise la résorption osseuse. Cette prothèse n’est pas capable d’assurer une bonne rétention dans la bouche, ni une mastication adéquate. Ces prothèses amovibles sont souvent inconfortables, car elles sont massives et instables pendant la mastication et même pendant l’élocution. Par ailleurs, une prothèse complète peut exercer une pression énorme sur la muqueuse et la gencive, en provoquant, à long terme, une résorption osseuse. Donc, la solution implantaire dans ces cas devient le meilleur moyen pour restaurer l’arcade dentaire.

 La question d’indication et contre-indications est aussi importante : comme on a déjà noté, pour visser un implant dans l’os, il faut avoir assez de volume osseux. L’excès de sucre sanguin, les problèmes d’immunité, l’hygiène dentaire pauvre, le taux de cholestérol élevé, le tabagisme peuvent être des contre-indications en implantologie.

Afin d’établir les possibilités de procéder au traitement implantaire, il est nécessaire de passer un examen rigoureux radiologique : un SCAN 3D (radiographie numérique 3D), nommé aussi imagerie tridimensionnelle par tomodensitométrie volumique à faisceau conique (TVFC). Les préalables à la chirurgie implantaire sont les modèles des mâchoires et un guide chirurgical. Du point de vue physiologique, l’implant devient la meilleure solution, car il est très biocompatible et présente un ancrage ferme mais aussi, c’est un moyen de prévenir la résorption future de la crête alvéolaire.

Si vous avez des dents absentes ou vos prothèses sont inconfortables, on vous invite à prendre un rendez-vous pour un examen. Suite à l’examen fait par nos chirurgiens dentistes, les meilleures options de traitement adaptées à vos besoins seront proposées.

Dentisterie générale

Chirurgie parodontale

Dentisterie générale 5

Dans notre clinique, on offre les services de greffes gingivales libres (GAL), de greffes de tissus conjonctif (GTC) et de greffes au tissu Alloderm afin de couvrir les récessions ou de protéger les dents contre les récessions continues des gencives.

Dentisterie générale

Endodontie

Dentisterie générale 6

L’endodontie inclut le traitement et le retraitement des canaux (traitements des canaux déjà traités auparavant). Le traitement de canal est nécessaire lors d’une exposition du nerf dentaire par des caries avancées, fractures ou dans d’autres cas, sinon, un abcès peut se développer.

Le traitement de canal consiste à faire une cavité d’accès pour ouvrir la dent, retirer le nerf dentaire, nettoyer et désinfecter les canaux à l’intérieur et enfin les obturer avec un matériel biocompatible. Suite à un traitement de canal, il est recommandé de protéger la dent dévitalisée avec une couronne, afin d’éviter le risque de fracture. 

Les causes qui conduisent à l’infection du nerf sont multiples. La symptomatique est aussi très diversifiée. Le patient peut sentir des douleurs aigües nocturnes, des élancements, de la sensibilité au chaud, au froid à la mastication ou même au toucher. Le traitement de canal est indiqué quand la pulpe dentaire démontre des dommages irréparables. Il arrive aussi que la pulpe dentaire cesse de vivre sans douleur. Dans de nombreux cas, le patient ne sent aucune douleur ou malaise. Un des moyens de la diagnostiquer est la radiographie. La dent qui ne fait pas mal, n’est pas toujours en bonne santé. Il est important de diagnostiquer l’infection pulpaire dans un stade initial pour éviter la perte de la dent.

Fréquemment, une carie se réactive en-dessous d’un ancien plombage. Si la profondeur de cette carie est considérable et se trouve à proximité du nerf pulpaire, il y a un risque d’atteinte pulpaire par les bactéries. Souvent, cela se produit sans douleur. Par contre, c’est une infection latente.

Depuis longtemps parallèlement avec l’orthodontie et la parodontie (traitement des gencives), l’endodontie est une des branches de la dentisterie dont Dr Birca est passionné. 

Dentisterie générale

Prosthodontie

Dentisterie générale 7

La prosthodontie est la branche de la dentisterie qui tient du remplacement des dents manquantes par des prothèses. On remplace les dents selon les possibilités physiologiques et techniques à l’aide des prothèses fixes: soit des facettes, des couronnes, des ponts, des implants ou des prothèses complètes implantoportées vissées.

Certaines situations exigent des prothèses amovibles: des prothèses complètes amovibles (des dentiers), des prothèses implantosupportées sur des implants ou des prothèses partielles amovibles.

Dentisterie générale

Chirurgie orthognatique et maxillo-faciale

Dentisterie générale 8

La chirurgie orthognatique et maxillo-faciale des maxillaires, des tissus mous et durs, les chirurgies de résection des kystes et des tumeurs malignes et bénignes des maxillaires est pratiquée seulement dans les hôpitaux et dans les bureaux privés par les spécialistes en chirurgie maxillo-faciales. Ces actes sont réservés aux spécialistes en chirurgie maxillo-faciale.

(450) 663 0133

Urgence dentaire? Appelez-nous!